AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trainee
avatar


Park HyukJin


○ Messages : 49
○ Level pass : 212
○ Discrétion : 1




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~    Dim 4 Nov - 18:48

Mardi… aujourd’hui c’est Mardi ! Les gens doivent voir ce jour comme un jour parmi tant d’autre, d’autres le perçoivent comme le second jour de la semaine, le quatrième avant le week-end, mais combien de personnes sur cette planète aiment le mardi comme moi je l’aime ? Très peu sans doute.

Comme tous les jours, je me suis levé ce matin je me suis lavé, habillé et j’ai pris mon déjeuné. J’ai suivi tous les cours de cette journée qui font qu’elle est si chargée. J’ai, comme à mon habitude, donné le meilleur de moi-même partout, et surtout en cours de chant, histoire de toujours faire mieux que cette prétentieuse de ChanRa qui, un jour peut-être comprendra que tallent ne rime pas ,dans la vrai vie, avec argent. Le solfège m’a blasé. Toujours revoir les mêmes choses me lasse... Pourquoi ce cours est-il obligatoire ? Surtout deux heure de suite quoi. J’ai cru que j’allais mourir. À Midi, je suis allé manger, j’ai eu une demi heure pour ingurgité un bol de riz, quelques légumes et un peu de viande cuisinés avec amour par la cuisinière de l’établissement que j’aime beaucoup. Et puis c’était reparti pour trois heures de sport avant la liberté qui me conduisait à cette chose qui me faisait tant apprécier les mardis depuis que j’étais arrivé ici.
Je lève mon bras, essayant de dégager la manche de ma veste de l’écran de ma montre. 16h05, le prof’ nous a lâché en retard. Et Shit ! Je commence alors à courir jusqu’à l’aile ouest de l’établissement. C’est à bout de souffle et la gorge horriblement douloureuse à cause du froid que j’arrive devant la salle d’entrainement un sourire niais malgré tout coller sur le visage. J’ouvre discrètement la porte de la salle qui s’avère être... Étrangement silencieuse et vide. Je n’avais jamais remarqué qu’elle était aussi grande. Je baisse les yeux, mon sourire s’est échappé pour laisser place à une grande déception. J’aurais supporté toute la semaine dernière pour rien. Pas mon lot de consolation habituel. Peut-être est-il malade, mon « lot ».

C’est déçu que je passe ma main dans mes cheveux que j’ébouriffe, reculant de quelques pas pour quitter la salle. Me voilà reparti pour une semaine avec, en guise de soutien morale, le souvenir vague de ses pas qui étaient si précis. Je fais un petit bon sur le côté, essayant d’imité sa danse. Si les gens me voyaient, il me prendrait pour un fou. Adieu l’image du HyukJin ténébreux et glacial. Je tourne sur moi-même, ne pouvant m’empêcher de rire jusqu’à ce que quelque chose m’interpelle, comme le bruit d’une porte qui claque. Quelqu’un serait là ? J’avance le plus vite possible dans le couloir, me cachant derrière un mur pour guetter ce qu’il se passe. Étant trop loin, je ne peux distinguer qu’une silhouette noir au loin entré dans la salle d’entrainement. Serait-ce .. Pas possible ! Je recule de quelques pas, me tournant pour continuer mon chemin. Je ferais mieux de rentrer étudier… Sauf que voilà ! Si c’était ça ? Je dois en avoir le cœur net ! Je retourne donc sur mes pas le cœur léger, ne me rendant pas compte que j’accélère l’allure et une fois devant la salle, j’entrouvre discrètement la porte. Il y a déjà de la musique, un son Américain qui bouge pas mal et qui me donnerait presque envie de danser.

Voilà que mon cœur loupe un battement lorsque je le vois, mon « lot de consolation des dures moments. », il est face à moi.

Tu es là, tes cheveux brun tombent sur ton visage alors que tu fais je ne sais trop quoi. Je pourrais rester là des heures à te regarder. Tu es si beau quand tu es concentré ! Pas que je suis gay ou quoi que ce soit, juste que j’aime voir ces expression sur ton visage d’enfant. Mes yeux s’illuminent. Dans la vie il y a ce genre de plaisir simple, juste t’admirer le temps que tu t’entraines me rend heureux. Je t’ai découvert il y a quelques semaines et je ne peux plus me passé de ça. Tu bouges si vite, si bien ! Tes gestes sont si précis que je t’envie, moi qui ait la grâce d’un éléphant lorsque j’essaye de danser !

Mais comme tout arrive toujours au moins bon moment, une terrible douleur naît dans un des muscles de ma jambe gauche. Je secoue la jambe en arrière, espérant évacuer la douleur mais je tombe en avant. La porte s’ouvre grand, je me rétame pile sous tes yeux, interrompant ainsi ta danse. Je te fixe, joues rosies et terriblement gêné.

« Ma jambe m’a fait mal, je me suis appuyé contre la porté, elle s’est ouvert et je suis tombé. » Te dis-je rapidement pour me justifié. « Désolé ! »

Je suis plus gêné que jamais. Surtout qu’on ne s’était jamais officiellement parlé avant tout de suite, il est même probable que tu ne saches pas qui je suis.







Dernière édition par Park HyukJin le Ven 9 Nov - 0:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trainee
avatar


Shin Jun Ji


○ Messages : 25
○ Level pass : 166
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~    Dim 4 Nov - 22:33

Déjà 3 mois que nous sommes entrés en cours, et je dois bien avouer que l’intégration dans cet établissement fut... Très aisé pour moi. Les gens sont chaleureux, et ma personnalité avait plutôt l’air de coller aux traits des personnes appréciées. Non, je ne suis pas en train de dire que je faisais partie des élèves les plus populaires de l’académie, loin de là, mais depuis que je suis ici j’ai l’impression d’avoir appris à développer cette tact avec les gens qui me permet d’aller plus loin et qui me bloquait par le passé.

Comme à mon habitude, ChanRa et moi avions passés toutes nos heures de trous ensemble. C’était presque comme une coutume entre nous ! Personne ne pouvait nous séparer. Les gens nous demandaient souvent si nous étions frères et sœurs, pour éviter les complications nous répondions que oui. On était souvent désigné comme les clowns de service, le sérieux ? Nous ne connaissions pas vraiment. C’était la seule personne ici avec qui je n’avais aucuns sujets tabous et… Qui me ressemblait en tout point. Si elle n’était pas venue avec moi, je ne sais pas si je serais resté longtemps ici. Elle était un peu celle qui me redonnait l’énergie lorsque les jours étaient longs et fastidieux, je gardais son sourire encré dans ma mémoire, pouvant ainsi me remémorer cette bouille d’ange qui me donnait l’envie de poursuivre lorsqu’elle n’était pas à mes côtés.
Aujourd’hui, comme tous les mardis depuis le début de l’année, j’avais pris l’initiative de répéter après les cours les quelques pas de danse que j’improvisais sur le moment. Pour être honnête, ça ne donnait parfois pas grand-chose de concret… Mais là était le but de perfectionner chacune de mes compétences ! Puis c’est en faisant des erreurs que l’on apprend, et devient forcément meilleur. Beaucoup de personnes enviaient ma façon d’interpréter la musique à travers la danse, et je devais bien avouer que j’étais loin d’être le plus mauvais. J’allais enfin pouvoir me détendre et évacuer tout le stress accumulé de la journée ! J’avais plutôt eu du mal aujourd’hui, étant donné que j’étais arrivé en retard dans presque chacun des cours où je devais me rendre… Et même ce soir-là, j’arrivais en retard à ma salle favorite. Et dire que j’en était encore loin ! M’apercevoir que je n’étais pas prêt d’arriver me démotivais assez, mais je me devais de m’y rendre… C’était presque comme un devoir . Mais surtout, une nécessité. Comme je me le suis toujours dit, la danse passerait avant tout (sauf ChanRa), même devant la fatigue et la flemmardise. J’avais eu beau marcher activement jusqu’au point d’arrivée, ce trajet ne m’avait jamais paru aussi long… D’où ce cri de bonheur qui s’échappait d’entre mes lèvres lorsque je fus devant la porte de la salle. Je ne tardais pas à installer mes affaires, branchant immédiatement mon iPod aux enceintes disposées au coin de la salle. J’avais une façon assez particulière pour me concentrer dans ces moments-là, et je détestais que l’on me dérange. Je fermais les yeux.. Me laissant habiter entièrement par le son que produisait cette machine, chaque note, chaque temps. C’est presque si j’en avais des frissons ! L’accord parfait.. Je commence alors à bouger les membres de mon corps dans une harmonie parfaite.. Jusqu’à ce qu’un bruit interrompe chacune de mes occupations. Non je ne suis pas méchant, mais je ne pus m’empêcher de lancer un regard de tueur en direction de ce vacarme.. Et là, je te vois allonger.

« Qu’est-ce que tu fais ici ? » ai-je en premier lieu demandé, légèrement aveuglé par la colère qui m’avait pris de court. Mais lorsque je vis que tu avais plutôt l’air en mauvaise posture, je racle quelque peu ma gorge dans le but de me rectifier. « hm… Ça va ? ».

Bien sûr que non ça ne va pas ! Et je le savais très bien. Mais je n’avais pu m’empêcher de te poser cette question stupide, peut-être pour en avoir le cœur net ? Je ne sais pas. Je m’approche alors de toi, m’abaissant afin de glisser l’un de tes bras au-dessus de mes épaules. Je te relève tout en faisant preuve de délicatesse, et c’est à ce moment-là que je m’aperçois que ton visage m’ait familier. Nous nous serions-nous déjà rencontré quelque part ? Je reste silencieux sur ce sujet, tu n’avais sûrement pas la tête à aborder ce genre de choses étant donné que tu avais l’air d’avoir mal plus qu’autre chose. Je te fais traverser la salle à petit pas afin d’atteindre la chaise qui s’y trouver, et de t’y assoir. Je me surpris à contempler chacun des traits composants ton visage et… Pourquoi mon cœur battait si fort ? Je n’avais pas l’habitude de ressentir quelque chose semblable à ça, tu me déboussolais moi qui avais l’habitude de toujours tout maîtriser dans n’importe quelles situations et je détestais ça.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trainee
avatar


Park HyukJin


○ Messages : 49
○ Level pass : 212
○ Discrétion : 1




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~    Dim 4 Nov - 23:40

Je suis toujours au sol, mes joues brulent. J’ai chaud, si chaud et tellement chaud que je ne peux plus bouger, d’autant plus que ton regard assassin ma paralyse.

« Qu’est-ce que tu fais ici ? »

Commences-tu par me demandé.. Comme si j’allais te répondre la vérité ‘’ Bah écoute euh ! Tous les mardis soirs depuis le début de l’année je viens te mater parce que sérieux tu bouges trop bien et que moi j’ai la grâce d’un éléphant.. QUOI ? oui je te regarde et je t’admire il m’est même arrivé de te prendre en photo mais non ne t’inquiète pas je ne suis pas méchant » . LOL comme dirait les anglais hein. Je préfère garder le silence, de toute façon je n’ai rien d’autre à te dire. Je ne détourne cependant pas le regard, maintenant le tien qui se fait de moins en moins tenace.

« hm.. ça va ? »Continues-tu, après t’être raclé la gorge.

Moi, je ne prends même pas la peine de te répondre, préférant mille fois soupirer. Je m’assois, commençant à me frotter les mains tandis que ma jambe s’est immobilisée à cause de millions de picotement désagréables appelés « fourmis », elles logent mon pied, remontant très désagréablement dans toute ma jambe jusqu’à mon genoux. Je ne bouge pas, espérant que tu m’oublies et que tu continues à danser, comme si c’était possible de me faire oublier en plein milieu de la salle alors que tu as besoin de tout l’espace pour t’exprimer.

Tu t’avances vers moi et te baisses, je suis bien obligé de te regarder. Tu touches mon bras l’apportant au dessus de ton épaule pour m’aider à me mettre debout. Je ne bronche pas, grinçant des dents à cause des picotements qui se font de plus en plus douloureux au fil des minutes. J’ai l’impression d’être avec mon papa, la fois ou je suis tombé au foot. Je devais avoir quoi ? 9ans maximum ! Et pourtant je m’en souviens comme si c’était hier.

« Une fois, quand j’étais petit je suis tombé au foot.. »

Un rictus orne mes lèvres alors que mes yeux se vident lentement tellement que je suis absorbé par mes pensés.

« Je m’étais fait assez mal et il est venu me chercher, comme ça en plein milieu du terrain. »

Nous continuons de traverser la salle petit pas par petit pas.. Je suis perdu dans mes songes, tant d’images me traversent actuellement l’esprit que je ne me rends même pas compte que je suis en train de tout de décrire à voix haute.

« Il voulait me porter ! » Je ricane « Mais j’ai refusé. Je lui ai dit que je devais me relevé parce que j’étais un homme et que, comme il était mon père il devait garder sa place de père. Pas en m’assistant, juste en m’aidant. »

Je mordille fortement ma lèvre. Dès que je pense à lui je me renferme au lieu d’être plus fort. Ce n’est pas comme ça qu’il voudrait que je sois j’en suis certain. Ce n’est pas en se lamentant qu’on y arrive dans la vie, c’est en persévérant. Trop regarder le passé ne ferait qu’assombrir le futur. Je ne dois plus penser comme ça. Nous arrivons au banc et mes yeux s’écarquillent. La vision du bois vernis me ramène sur terre. Je suis dans la salle d’entrainement, aidé par un presque parfait inconnu. Je cligne des yeux à plusieurs reprises, pourquoi est-ce que je me vois te raconter ma vie ? Ne me dis pas que tu as pensé à haute vois Hyuk.. Ne me dis pas ça.. Que je suis bête ! Mais ce n’est pas possible ! Un gros débile quoi ! Je n’aime pas parler de moi aux gens, alors pourquoi est-ce que je le fais avec toi hein ? Pourquoi ?! quoi que.. Peut-être que par miracle tu n’as rien remarqué, rien entendu. Peut-être que j’ai eu l’impression de parler alors que je ne faisais que penser. N’était-ce pas d’ailleurs ce que je faisais ? Penser ? Si ! Alors pourquoi est-ce que je m’inquiète ? Pour rien.
Cette petite conversation avec moi-même m’a rassuré pour un quart de seconde seulement. Il faut que je te regarde, mais,. Pourquoi mon cœur se pince t-il comme ça ? Ces secondes sembles durer une éternité. Je fais très légèrement pivoté mon visage sur la droite pour pouvoir te regarder, tes yeux noisettes son quasiment au niveau que les miens. Je relâche ma lèvre que je continuais de mordiller depuis tout à l’heure, elle doit être horriblement rouge et enflé la pauvre. Je toussote :

« Tu peux me poser là, continu ce que tu étais en train de faire. Je m’en irais lorsque ma jambe ira mieux merci. »

Aucun temps entre le ‘’ mieux ‘’ et le ‘’merci ‘’. Ma tonalité reste la même tout du long que je te parle. Aucune intensité, toujours le même débit. Je ne le montre pas, mais j’aimerais vraiment que tu danses devant moi et pouvoir te regarder sans avoir à me cacher. Je récupère pourtant de ma poche mon téléphone portable et mon vieux lecteur MP3. Je mets les écouteurs dans mes oreilles et allume le vielle engin, faisant mine d’écouté une autre musique alors qu’aucun réel son ne sort de mes écouteurs. Je fixe aussi la brique qui me sert de GSM, faisant mine d’être absorbé par elle le temps que tu reprennes ta place.
L’art de mettre une barrière entre les gens et moi.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trainee
avatar


Shin Jun Ji


○ Messages : 25
○ Level pass : 166
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~    Jeu 8 Nov - 11:45

C’est drôle. Dans ma tête, tu étais plutôt le genre de personne froide et distante, celle qui ne se mêlait pas à n’importe qui et qui dévoiler encore moins sa vie à un parfait inconnu. Pourtant, toutes ces belles paroles que tu me dis… Je ne pus m’empêcher de pouffer de rire, le regrettant d’ailleurs dès la première seconde où cela m’échappa. Allais-tu le prendre mal ?… Tant pis, si jamais on venait à être proche autant mon côté à rire de tout et de rien tout de suite. Cependant, le fait que tu ne répondes pas à mes premières questions me laisse perplexe… Je suis sûr et certain d’avoir déjà entendu parler de toi ! Mais je n’arrive vraiment pas à me rappeler… D’où ma légendaire mémoire de poisson rouge.

Tu sembles si investi dans ce que tu me raconte, que ça en devient carrément touchant… J’avais presque l’impression de l’avoir vécu avec toi. Cette façon de dire, y mettant tout ton cœur aurait attendrit n’importe quelle personne. Surtout moi qui suis facile à impressionner. D’où cet air presque débile scotché sur mon visage ; mais je m’en aperçu rapidement et essayait de le chasser en secouant énergiquement ma tête. Une fois assis sur la chaise, je te regarde longuement. Les gens me trouvait étrange parfois, j’avais toujours cette manie à dévisager les personnes que je venais de rencontrer. On m’avait souvent dit que ça pouvait être gênant ! Mais je m’en moquais. A en voir ton expression et le fait que tu pinçais légèrement tes lèvres, tu devais sûrement te sentir mal à l’aise… Je tourne alors aussitôt le regard afin de ne pas te déranger un peu plus. Tu me demande de poursuivre, je grimace légèrement mais marche jusqu’au milieu de la salle. Les miroirs au fond de celles-ci reflétant mon image, transmettait parfois même quelques souvenirs… A croire qu’il n’y avait pas que dans ma tête que mes souvenirs étaient imprégnés. Je me revoyais souvent dans notre début, ChanRa le micro à la main essayant de trouver un chant rythmé, pouvant facilement danser dessus… Bien souvent c’était n’importe quoi ! Mais on en rigolait tellement. Et là, hop ! Ma mère qui arrive , toujours avec ses fameux cookies qui selon-t-elle, redonnait de la force pour poursuivre nos petites occupations…

Et encore une fois, je m’étais carrément perdu dans mes songe ayant totalement oublié ton existence. Je te regarde assez confus, répondant d’un air presque timide contrairement aux instants précédents.

« Je n’ai pas l’habitude qu’on me regarde… Enfin… » Je dégluti quelque peu, passant l’une de mes mains dans ma nuque. « il n’y a qu’une seule personne, et je n’ai jamais devant quelqu’un d’autre… », je me raidis, reprenant une expression neutre ainsi qu’un ton sérieux, « Toi !! » avais-je quelque peu soudainement hurlé, « Tu as l’air d’avoir un bon esprit d’analyse… Et vu qu’on ne se connait pas, tu pourras être objectif avec moi. J’ai commencé à inventer quelques pas de danse mais… Je n’arrive pas à déterminer si c’est vraiment… », je baisse alors la tête en soupirant. A quoi bon continuer mes explications ?

Je vais alors jusqu’à mon téléphone toujours branché sur ces enceintes, et redémarre la musique. C’est en imitant un moon walk que je reviens au centre de la pièce, t’adressant un petit sourire avant de rire légèrement. J’attends un peu… Encore un peu… Encore… Know your name de Ne-Yo était absolument parfaite pour s’entraîner sur les accords entre les pas de danse. Quelque chose de fluide, doux, mais à la fois très rythmé. Je laisse chaque cellule de mon corps s’enivrer de cette musique… Et commence aussitôt à danser. Cette gêne que j’éprouvais au début avait complètement disparue, seule la musique résonnait dans ma tête, et seul mes pas occupaient ma concentration. Bien sûr il y avait cette part de moi-même qui te savait toujours présente, c’est pour cela que je m’appliquais encore plus que d’habitude… Les pas de danse s’enchaînent, croisant quelque fois mon regard dans le miroir d’en face. L’une des rares fois où j’aime me regarder ! Dans ces moments-là, la musique est toujours trop courte. J’improvise un sidewalk en ta direction sur les dernières notes, m’abaissant face à toi tout en souriant grandement. J’avais horriblement chaud maintenant ! Je retirais alors mon t-shirt que je gardais entre mes mains, le tordant quelque peu en attendant tes réactions, et surtout ton avis sur ce que je venais de faire.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trainee
avatar


Park HyukJin


○ Messages : 49
○ Level pass : 212
○ Discrétion : 1




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~    Jeu 8 Nov - 13:21

Je suis « concentré » sur l’écran de mon téléphone vert olive périmé et ses caractères noirs tout pixélisés. N’ai-je pas honte de te montré ça ? Aujourd’hui, à l’heure moderne, les gens se promènent dans la rue avec leurs Smartphones, connectés h24 à internet. Facebook Twitter Kakaotalk et j’en passe leurs sont totalement indispensable pour être à la pointe de la technologie et connectés avec leurs amis. Moi, mon vieux Nokia bleu appartenait à mon père, il me sert pour appeler ma mère une fois de temps en temps et envoyer un message à Yu Min Soo quand je suis en retard et qu’il me donne rendez vous quelque part.

Comme je n’ai aucun ami à qui parler, ni aucun réseau social a visité (de toute façon, je ne pourrais jamais y accéder avec ma brique : ‘’LOL’’ ), je me réfugie dans l’incontournable jeu du snake. Pourtant, lorsque je relève les yeux j’aperçois encore tes chaussures pointées vers moi. Je soupire, me redressant pour pouvoir te fixer, prêt à entendre ce que tu vas me dire.

« Je n’ai pas l’habitude qu’on me regarde.. enfin.. »

Tu déglutis, passant ta main dans ta nuque. Tu sembles gêné, j’arque un sourcil, curieux. Moi qui suis blesser, tu ne vas quand même pas me faire partir si ? Je suis prêt à te balancer deux trois choses à la figure, déterminé à vouloir rester ici à te regarder mais tu hurles :
« Toi ! »

Je sursaute, surpris de ton changement de comportement aussi rapide. Ne serais-tu pas un peu lunatique ? Je soupire :

« Hm ? »
« Tu as l’air d’avoir un bon esprit d’analyse… Et vu qu’on ne se connait pas, tu pourras être objectif avec moi. J’ai commencé à inventer quelques pas de danse mais… Je n’arrive pas à déterminer si c’est vraiment.. »

Tu t’arrêtes là, nos regards se croisent de nouveau et je remarque que tu as de très jolis yeux, ils ont beau être sombre et quasi banales, ils ne me laissent pas indifférents. Tu recules, partant vers les enceintes. Tu es sérieux ? Tu veux sérieusement que je te juge ? Tu ne sembles pas si idiot que ça puisque tu as remarqué mon sens critique mais, tu ne sais pas à quel point je peux être pointilleux quand il s’agit de noter les autres, j’en deviens même chiant, ne laissant passé aucune faute. Il faut viser l’excellence, l’à peu près est pour les nuls. La musique démarre, du Ne-Yo. J’aime beaucoup chanter cette chanson, elle est simple et j’arrive facilement à me l’approprié pour qu’elle puisse coller à la perfection avec mon timbre de voix. Toi, tu rejoins le centre de la salle en te la jouant à la MJ, tu fais ton moonwalk avec une telle simplicité ! Il est fluide, net, propre, parfait. Je me redresse et rentre mon téléphone dans ma poche, croisant les bras et relevant le menton prêt à te juger. Mon air est dur, comme d’habitude, je ne laisse transparaître aucune émotion bien qu’en réalité, émerveillé de te voir dansé pour moi. Je dois être à ce moment même l’un des hommes les plus chanceux du pays. Alors que certains payent pour voir des femmes se dénudés devant eux, moi, je t’ai tout pour moi, gratuitement et tu es beaucoup plus doué que tout ces danseurs que j’ai vu à la télévision. Tu es appliqué et, comme d’habitude, passionné. Je suis si envieux.. Mais en même temps admiratif. Tu as du beaucoup travailler pour en arriver là. J’espère que tu seras un jour reconnu pour ce que tu fais.

Ta danse se termine, mes doigts se crispent, je suis frustré. Tu viens de me donner tout ce que j’attendais mais c’est déjà terminé, comme si seulement deux secondes venaient de s’écoulés. Tu t’approches de moi avec un sorte de Moon Walk mais sur le côté, j’avance ma tête, yeux rond pour analyser ce que tes pieds sont en train de faire, mais me rassois droit quand tu es juste en face de moi, ayant retiré ton haut sans même que je ne le remarque.

Les choses bien faites m’attirent, et ton torse est une chose que je prends un malin plaisir à regarder. Tes abdominaux sont parfaitement dessinés, mes joues s’empourprent. Comment un homme peut-il me faire autant d’effet ? HEHO ! HYUKJIN ! WAKE UP ! T’aime les nanas toi ! T’es un vrai mec ! YOUHOU ! Arrêtes de fixer ce tiogjritjgrtggds … Je suis en train de perdre la tête sur ton torse alors que tu attends mon jugement. C’est après avoir difficilement lutter avec moi-même que j’arrive a lâcher tes abdominaux du regard.

« Ca va.. Ca allait. C’était passable, même si j’ai déjà vu beaucoup mieux que ça. » Le bout de mon nez se retrousse, dès que je mens ça me fais ça. « A des moments, tes pas étaient.. je sais pas trop comment te dire ! ça faisait brouillon. Tout le reste ça allait à peu près je crois. C’était ou déjà que ce n’était pas joli ? »

A aucun moment. C’était parfait ! Sublime ! Il faut que je te chante un bout de la chanson, ça fera genre …Je claque des doigts en rythme, bougeant un peu la tête et commence à chanter :

« Something about you that makes me wanna know you, said I wanna get to know you, I just wanna show you me, said I really wanna get to know you ♪ … » Je me racle la gorge. « Là ça allait pas…. Dis.. » Changement de sujet total. « tu peux m’apprendre le moon walk s’il te plait ? J’ai toujours rêvé de savoir le faire mais.. » Je me lève, balançant ma veste sur le banc. « J’ai jamais compris comment ça marchait ! »

Je pose mes deux pieds à plat l’un à côté de l’autre. Alors qu’il ne décolle pas du sol, je fais glisser mon pied en arrière, commençant à rire de gêne.

« Regardes moi ce que je te fais ! » Je souris, reculant mon second pied. « En fait, c’est pas le moon walk qu’il faut que j’apprenne mais c’est à danser. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trainee
avatar


Shin Jun Ji


○ Messages : 25
○ Level pass : 166
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~    Jeu 8 Nov - 14:15

J’en étais vraiment impatient à présent d’entendre tes quelques mots que cette rapide performance. Seulement, au fur et à mesure de tes paroles mon visage adopte une expression hébétée. C’était… La première fois ? Qu’on jugeait ma façon de danser de ce style. Je fini même par froncer les sourcils, me remémorant la chorégraphie… Mais tu me retire de mes réflexions, commençant à chanter.

« Something about you that makes me wanna know you, said I wanna get to know you, I just wanna show you me, said I really wanna get to know you ♪ … »

Ta voix… J’avais rarement entendu quelque chose d’aussi… C’est avec de grands yeux écarquillés que je te regarde à présent. Je t’écoute attentivement jusqu’à la fin… Ma peau se tapisse même de frissons. Lorsque tu te lèves, je m’en vais juste déposer mon t-shirt à côté de mon téléphone qui lui laissait passer toute ma playlist… Et tu essayes de faire je ne sais trop quoi. Je dépose ma main contre mes lèvres me retenant de rire, avant de me mettre face à toi déposant mes mains sur chacune de tes épaules.

« Si tu veux apprendre à danser… Il faut déjà aimer la musique. Mais pas de la façon dont… Tu aimes l’écouter, comme tout le monde aime l’écouter. Faut creuser en quelque sorte… Qu’est-ce qu’il fait vraiment qu’elle te donne envie de bouger, qu’elle… Qu’elle te donne vie en quelque sorte ! », Tout ce que je te disais là, bien sûr tu le savais déjà. Je relevais le visage pour te regarder dans les yeux, comme pour donner un peu plus de précisions à mes propos. « Mais pour cette partie-là, si tu es ici c’est qu’elle est déjà acquise. Tu m’as l’air assez souple… Avantage pour toi ! J’ai dû travailler longtemps là-dessus, j’étais vraiment très raide avant de commencer la danse… », Je ne pus m’empêcher de ricaner, quelques souvenirs de mon enfance me revenant à l’esprit. Je m’aperçus alors que je passais mon temps à pouffer de rire ! Faudrait-t-il que je me calme un peu… ?
Je baisse alors mes yeux sur tes pieds, restant silencieux un moment, avant de relever subitement mon visage vers toi. « Tes épaules ! Détends-les. Relève la tête, et laisse-toi simplement entraîner par le rythme de la musique… Chaque temps, chaque note, ton corps doit les percevoir. » Je te lâche enfin, laissant mes bras retomber le long de mon corps. « C’est pas difficile d’apprendre à danser en fait. Puis ton moonwalk n’était pas si mauvais que ça… Regarde bien la disposition de mes pieds. », Bien que je t’en voulais quelque peu de m’avoir jugé aussi sévèrement, tes remarques n’étaient peut-être pas si fausses que ça. Mais apprendre à danser à quelqu’un… Sûrement l’une des choses que j’appréciais le plus. J’élève alors légèrement l’un de mes pieds sur la pointe, tandis que l’autre glissait sur le parquet ciré. J’enchaîne plusieurs fois ce même mouvement, finissant même par faire un tour sur moi-même… Je ne pouvais pas m’empêcher de rajouter quelques touches personnelles, voulant tellement ressembler au King de la pop.

« Aller, à toi ! », m’exclamais-je avant d’aller m’asseoir sur la chaise où tu étais juste avant, croisant les bras sur mon buste. Je te regarde faire et à peine que tu aies commencé à bouger je me relève en sursaut me glissant derrière toi. Tu ne me connaissais pas, pas encore du moins, mais mon esprit taquin me revint. C’était peut-être vrai, j’avais des pas à reprendre… Mais c’était plus à ta façon d’être que j’en voulais. Presque antipathique ! Mais en revanche, j’avais bien remarqué ton regard légèrement perdu sur mon corps tout à l’heure. J’esquisse un sourire malicieux, passant mes mains devant toi pour attraper les tiennes, que je place sur tes cuisses. Je laisse même mon buste reposer contre ton dos à peine quelques secondes, avant de me hisser devant toi. J’étais même encore plus proche que tout à l’heure. Honnêtement, je prenais un malin plaisir à faire tout ce cinéma tout aussi nouveau pour moi. Ce genre d’attentions de ma part était plus habituellement adressé à une certaine catégorie de personnes : des filles…

« Tu m’as jugé assez durement je trouve… », Ai-je murmuré d’une moue absolument angélique. Je m’abaisse alors, me positionnant à genoux face à toi tout en gardant mon visage levé vers le tien. Je baisse lentement le regard, avant de plus me concentrer sur tes pieds que je positionne correctement en vue d’un futur Moon Walk. Tu es en parfaite position ! Tu n’as plus qu’à appliquer ce que je t’ai dit… c’est pour cela que je fini par me relever, m’écarter quelque peu de toi tout en te fixant. « Aller, fais-le. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trainee
avatar


Park HyukJin


○ Messages : 49
○ Level pass : 212
○ Discrétion : 1




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~    Jeu 8 Nov - 22:13

« Si tu veux apprendre à danser… Il faut déjà aimer la musique. Mais pas de la façon dont… Tu aimes l’écouter, comme tout le monde aime l’écouter. Faut creuser en quelque sorte… Qu’est-ce qu’il fait vraiment qu’elle te donne envie de bouger, qu’elle… Qu’elle te donne vie en quelque sorte ! »

Tu te reprends après quelques secondes :

« Mais pour cette partie-là, si tu es ici c’est qu’elle est déjà acquise. »

Es tu conscient de ce que tu dis quand même ? Avant que tu ne te corrige, je commençais presque à rire malgré moi. Si je suis ici, ce n’est pas pour rien. Pour savoir chanter, il faut plus que savoir écouter une simple musique, il faut la comprendre et l’interpréter. Le chant, c’est un peu comme du théâtre. Une chanson c’est une poésie mélodieuse qui se doit de faire passer certaines émotions que des mots simplement prononcer ne peuvent pas transmettre.

« Tu m’as l’air assez souple… Avantage pour toi ! J’ai dû travailler longtemps là-dessus, j’étais vraiment très raide avant de commencer la danse… »

J’arque un sourcil. Moi souple ? A vrai dire je ne sais pas trop mais j’ai toujours au l’impression d’être beaucoup trop rigide. Tu continues ton petit cours, te permettant même de me toucher sans que je ne te donne l’autorisation. En général, je déteste qu’on me touche, et encore moins les inconnus… Mais toi, ça ne me gêne pas.

« Tes épaules ! Détends-les. Relève la tête, et laisse-toi simplement entraîner par le rythme de la musique… Chaque temps, chaque note, ton corps doit les percevoir. » Tu parles tellement vite ! Tu as vraiment l’air de prendre ton rôle à cœur. Je secoue les épaules comme en sport lorsque je m’échauffe. « C’est pas difficile d’apprendre à danser en fait. Puis ton moonwalk n’était pas si mauvais que ça… Regarde bien la disposition de mes pieds. » Je m’exécute, ne pouvant faire que ça. Ton pied part en arrière, je me concentre sur tes mouvements, essayant de tout mémoriser. Ca n’a pas l’air d’être grand-chose mais c’est vraiment technique. Ta démonstration, terminée tu m’invites à moi-même montrer ce que je sais faire « Aller, à toi ! ».
Tu t’éloignes pour aller t’assoir, je me tourne dos à toi, essayant de me remémorer de ce que tu faisais mais impossible de me souvenir si ton pieds se levait avant ou après avoir glissé ton pied. De toute manière, je n’ai même pas le temps de bouger que je sens tes bras passer autour de moi. Qu’est-ce que tu fais ? Tu attrapes mes mains, les appuyant contre mes hanches. « Tu m’as jugé assez durement je trouve… », Ton souffle caresse la peau de ma joue, j’en frémi. Tu es si près de moi que j’en perdrais presque la tête, d’autant plus que ton parfum m’envoute. Mes yeux commencent à se fermés mais tu interromps ce moment lorsque tu me lâches. Tu retournes t’asseoir :

« Aller, fais-le. »

J’acquiesce puis essaye de reculer mon pied comme tu m’as conseillé de le faire pour que je réussisse mon moon walk mais tes mots résonnent dans ma tête « tu m’as jugé assez durement ». C’est vrai que j’y suis allé assez fort mais je ne pensais pas que ça te toucherais autant. Je fais un pas un avant, brisant ainsi la position dans la quelle tu m’as mise et je m’agenouille devant toi. J’approche mon visage du tien, nos nez ne sont qu’à quelques millimètres l’un de l’autre. Je murmure de façon à ce que mon souffle vienne buter contre tes lèvres :

« Si jamais tu n’arrive pas à être danseur, tu pourras toujours apprendre aux autres a dansé. Tu aimes vraiment ce que tu fais. Tu y arriveras. Mais corrige ce que je t’ai dit de corriger et ne prends pas trop à cœur les mauvaises critiques. Si je t’ai dit tout ça ce n’est pas parce que tu es nul, c’est juste qu’on peu toujours faire mieux. »

Je tapote ta joue, posant mes mains sur tes épaules que je maintiens, répétant à plusieurs reprises « D’accord ? » Je commence à te secouer, peut-être un peu trop fort en fait puisque même le banc se met à bouger. Tu tombes en arrière, m’emportant dans ta chute, et me voilà étaler sur toi comme un gland. Je place mes coudes à côté de ton visage, prenant appuie de suis pour dégager ma tête du creux de ta nuque.

« Excuses moi ! J’ai pas fais exprès ! Je pensais pas que le banc allait tomb…. »

Mon regard croise le tien, mon cœur bat si fort encore ! Impressionnant ! Je ne te connais ‘’personnellement’’ que depuis quelques secondes et voilà déjà mon cœur qui fait des siennes. Mon cœur s’emballe, c’est comme si il allait transpercer ma poitrine. Impossible ou presque tu ne sentes rien. Je contemple tes yeux que j’admire depuis tout à l’heure, la distance me permet de détailler plus ou moins les détails de ton iris. Je susurre

« J’aime beaucoup tes yeux… »

Tout le bas de mon corps étant exactement sur tiens, il faut vraiment vite que je me lève si je ne veux pas qu’une partie secrète de mon anatomie… Se montre… Mais je suis pour le moment bien trop occupé à te contempler.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trainee
avatar


Shin Jun Ji


○ Messages : 25
○ Level pass : 166
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~    Jeu 8 Nov - 23:51

« Si jamais tu n’arrive pas à être danseur, tu pourras toujours apprendre aux autres a dansé. Tu aimes vraiment ce que tu fais. Tu y arriveras. Mais corrige ce que je t’ai dit de corriger et ne prends pas trop à cœur les mauvaises critiques. Si je t’ai dit tout ça ce n’est pas parce que tu es nul, c’est juste qu’on peu toujours faire mieux. »

Tu le faisais surement exprès, ce n’était pas possible autrement… Ton visage était beaucoup trop proche du mien, cependant je n’arrive pas à me dégager de ton regard presque noir, finissant même par loucher sur tes lèvres… Seulement ta petite tape contre ma joue me sort immédiatement de mes songes. Je passe ma main au niveau de mon cou comme si cela pouvait m’aider à mieux respirer, ayant manqué d’air les quelques secondes précédent cet instant. Je fronce alors les sourcils, commençant à être légèrement agacé lorsque tu me secoues comme cela. Qu’est-ce que je détestais ça ! Je me sens même perdre petit à petit l’équilibre. Aurais-je trop forcé aujourd’hui … ? Le banc bascule, et en une fraction de seconde te voilà allongé sur moi. Non ce n’était pas moi, mais toi qui nous avait fait tomber tous les deux ! Bien que ce soit quelque part ma faute que tu m’ais accompagné dans ma chute étant donné que je m’étais agrippé à ton haut… Je m’apprêtais à te repousser aussitôt, commençant à me redresser mais tes mots m’interpellèrent.

« J’aime beaucoup tes yeux… »

La façon dont tu me dévisageais était assez étrange… Mais je devais bien avouer que c’était peu déplaisant. A ta remarque, je me mis alors à mon tour à contempler ton regard, qui pouvait paraître dur aux premiers abords était à présent l’une des choses les plus… Douces et agréables. Tu ne sembles pas vraiment vouloir bouger d’ici… Etais-je si confortable que ça ? J’esquisse un léger sourire en quoi, tout en passant discrètement l’une de mes mains contre ta joue avec douceur.

« Tu penses que je suis capable de mieux ? »

Je fini par pincer fortement ma joue, te faisant rouler sur le côté pour pouvoir enfin me relever. Je fis mine d’épousseter mon jean, et m’aperçois que celui-ci est troué au niveau du genou. Bon sang ! J’allais encore devoir m’acheter un nouveau jean, et bien que je n’aille pas revoir mes parents avant un certain temps, je n’avais pas vraiment d’argent pour m’en payer un neuf pour le moment. Tant pis, ça pouvait bien attendre… Je me contente de soupirer bruyamment, me dirigeant vers mon téléphone que je défais de son matériel avant de ranger celui-ci dans mon sac. J’attrape mon t-shirt, mais ne l’enfile pas de suite, le gardant alors en main. J’étais en train de penser à ce qu’allait bien pouvoir me dire ChanRa lorsqu’elle verrait l’état de mon jean… C’était un peu elle qui remplaçait le rôle de ma mère en dehors de la maison ! Enfin bref… Tu ne t’es toujours pas levé. Je m’apprête alors à remettre mon t-shirt tout en m’avançant vers toi mais… Décide de te le lancer en pleine figure. Je m’abaisse alors à ton niveau, m’asseyant même sur tes jambes. Je reprends mon t-shirt que je positionne sur mon épaule, faisant mine de tourner le regard vers l’extérieur. La nuit était déjà tombée, et nous étions toujours ici. Mon ventre n’allait sûrement pas tarder à crier famine mais… Te taquiner était bien plus marrant et me sorti de l’ennuie quotidien dans lequel j’étais plongé après les cours. Je me souviens d’un détail… Je ne connais toujours pas ton nom ! J’attrape alors subitement l’une de tes mains, que je serre doucement.

« Au fait… Moi c’est Shin Jun Ji… Enchanté. Notre première rencontre était plutôt… Cool. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trainee
avatar


Park HyukJin


○ Messages : 49
○ Level pass : 212
○ Discrétion : 1




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~    Ven 9 Nov - 0:32

« Tu penses que je suis capable de mieux ? »

La manière dont tu me demande ça me fait sourire. Ton niveau te préoccupe donc autant ? C’est normal dans un sens mais, toi qui donne toujours l’air d’avoir confiance en toi lorsque tu danses, voir que mon simple avis de débutant critique te fait un tel effet me réjouit dans le fond. Tu ne me laisses pas le temps de te répondre et tu me pousses tel un déchet sur le côté. J’oriente ma tête vers toi, la flemme m’interdit de bouger et me voilà donc condamné à rester coucher contre le sol le moins confortable du mode. Je joins mes mains sur mon abdomen, entremêlant mes doigts et je ferme les yeux. Je t’entends soupirer mais je ne te prête aucune grande attention, ayant eu pour la journée bien plus que je n’en désirais.

Des images défilent dans ma tête, celles de mon plateau que je remplirai avec tout un tas de choses succulentes. J’aimerais déjà un bon et grand verre d’eau, une assiette de riz et du poisson ! BEAUCOUP BEACOUP de poisson ! Du poisson frit surtout ! J’en raffole ! Gnagnagna ! Je frappe des mains alors que mes yeux sont toujours fermés. Je ne résiste pas à la nourriture ni à l’image d’un bon poisson ! Je pince mes lèvres, mon ventre gargouille. Quelle idée de pensé à ça tout de suite ! Il faut encore que je passe me doucher, me changer et après je pourrais peut-être aller mangé.. pour après étudier mon anglais. Tellement de chose à faire et si peu de temps ! Surtout que j’aimerais bien pouvoir dormir un peu moi !

Quelque chose de puant tombe sur mon visage. Je décolle mon dos du sol, ouvrant les yeux pour regarder qui est en train de me déranger, ayant totalement oublié que j’étais là avec toi. Je fronce les sourcils, mon mauvais côté reprend le contrôle. Tu m’arraches ton haut des mains, assis en mode « jme la pète » sur mes pauvres jambes. Tu attrapes ensuite ma main puis tu te présentes.. J’avais oublié ce détail. Tu te mets debout et je fais de même. J’approche mon visage de ton oreille et je te susurre sensuellement.

« Tu ne trouves pas ça plus excitant de ne pas connaitre mon prénom ? » Je ris. « Park HyukJin, l’étudiant anonyme ça sonne bien non ? »

Je teste ton attention. Une chance sur deux pour que tu aies compris ce que mon nom est. Je continu de murmurer chaudement au creux de ton oreille

« Merci pour ce moment. Et oui, tu es capable de faire beaucoup mieux.. Mais avant de conquérir la scène, je te conseil de te mettre ton public en poche… » Mon vieil ami le rictus malsain reprend place sur mon visage. Je ramasse mon gilet et récupère mon sac. Je me dirige vers la sortie de la salle, j’ouvre la porte avant te dire assez fort pour que le son de ma voix atteigne tes oreilles. « …Comprendra qui pourra ~ »

Voilà que je m'en vais mine de rien sans avoir oublié bien sûr ... De faire claquer la porte bien bien fort ♥.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~    






Revenir en haut Aller en bas
 

Can you dance for me? ϟ [Park HyukJin & Shin JunJi ] Terminé ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» jurassic park
» Rosa Park
» Park indoor - Dijon Skate Park
» Agression à Central Park [PV Daken & Maiwenn]
» Informations sur So Park
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Absolute Heartbeat :: 
 :: Aile Ouest. :: Salles d'entrainements.
-
Sauter vers: