AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je crois que j'ai trop bu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Invité





MessageSujet: Je crois que j'ai trop bu    Mer 29 Juin - 17:49

Le bruit de la douche qui résonnait contre ma peau et les carreaux de la petite cavité, tandis que je me rafraichissais les idées. Décidément, ces jours ci, ce n'était pas la joie qui flottait dans l'air et ce soir, j'étais bien décidée à me changer les idées, loin, bien loin des personnes qui me les embrouillaient. Je sortis en passait une serviette sèche sur ma peau mouillée, puis séchais mes cheveux, faisant un brushing et une tresse sur le côté, enfilais un tee-shirt et un short en jean accompagnés de chaussures bleues compensées. Je passais un coup de crayon autour de mes grands yeux bruns, et me mis une légère couche de fond de teint. Enfin satisfaite de mon apparence – pour ce soir – je sortis de ma salle de bain et pris un petit sac à main, juste de quoi contenir mon portable, ma trousse de maquillage ( on ne sait jamais ) et mon porte monnaie. Puis je descendis de l'étage, traversais la résidence puis sortis et m'engouffrais dans la nuit noire, mais aussi vers une soirée qui promettait – et je ne savais pas encore à quel point – d'être mémorable. Mais ça, je ne m'en doutais pas, c'est donc d'un pas joyeux que je me dirigeais vers la boîte de nuit la plus proche, bien décidée à m'amuser.

La nuit, tout est différent. Par exemple sur une grande avenue qui mène à la boîte de nuit en question, il y a un arbre. Tout les matins, pour aller en cours, je passe devant cet arbre car il se trouve que l'avenue en question se croise avec une des routes principales qui relie les résidences et l'université en elle-même. Et cet arbre justement, ce situe tout à fait au croisement des deux. C'est à cet endroit que je tourne pour aller en cours. D'habitude donc, quand je le vois, il me fait penser à la journée harassante mais joyeuse et pleine d'entrain que j'allais passer. Il étais rassurant, parce que je savais que quoi qu'il m'arrive aujourd'hui, j'allais le retrouver dans une dizaine d'heures, et c'était vivifiant. Par contre ce soir, il s'étirait telle une ombre effrayante, et je peux vous assurer que sa vue était loin, bien loin de me rassurer. Si les objets étaient comme ça, je ne pouvais pas m'empêcher de penser que les relations humaines pouvaient l'être tout aussi. Et si quelqu'un qui vous détestait pour une quelconque raison pouvait vous apprécier, ou plus, juste parce qu'il faisait nuit noir ? Si cela pouvait être comme ça, je voulais bien devenir un animal nocturne. Pas que ce soit mon cas. Et puis, pourquoi pensais-je à ça ? Il n'y avait personne qui me détestait. Okay, peut-être une. Mais elle, ce n'est pas important. Je tapais du pieds, agacée. Allez Hyesu, quoi. On avait dit, on arrête de se faire du soucis, on danse, on flirt … C'est tout.

Encore fallait-il que j'arrive à la boîte de nuit. Je donnais un billet au vigile devant l'entrée qui me donna un ticket et m'expliqua que pour les filles, c'était boisson gratuite sur présentation du bout de papier et je hochais la tête, puis rentrais dans la salle. Tout de suite, l'ambiance changea. Je faillis défaillir sous la chaleur, mais me repris, puis parti me chercher un verre de vodka, histoire de bien m'échauffer. Puis je m'engouffrais dans la foule, verre à la main, déjà légèrement engourdie et réchauffée par l'alcool. J'étais prête à m'amuser quand je me rendis compte que mon verre étais vide, et je me précipitais sur le bar pour en prendre un deuxième, et un troisième. A ce stade, mes idées s'embrouillaient comme des fils qu'on entremêlaient, style scoubidou et j'eus vite fait de trébucher, renversant le contenu de mon verre sur quelqu'un. J'allais m'excuser quand j'entendis la voix de la personnes en question. Et mince …


tenue:
 





Revenir en haut Aller en bas
Novice
avatar


Kim Yung Soon


○ Messages : 688
○ Level pass : 109
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trop bu    Mar 5 Juil - 9:48



J’étais assise sur mon lit, en train de naviguer sur le net tel un surfeur sur une grande vague. Je discutais tranquillement avec une de mes correspondantes étrangère, elle et moi nous nous entendions très bien, nous avions beaucoup de point commun et même si notre mangue n’était pas commune, nous arrivions à nous comprendre grâce à l’anglais. Nous aimions toutes les deux le chant et il est arrivé une fois que nous ayons chanté à travers un micro pour entendre nos voix, c’était étrange, et pourtant nous étions bien amusés. Quelques instants plus tard, mon portable sonna, c’était l’un de mes vieux de pensionnat, il venait de m’appeler pour savoir si j’étais disponible le soir même, bien entendu j’acquiesçais avec la plus grande joie et me dépêcha d’aller me préparer.
J’ouvris rapidement mon placard et chercha quelque chose de joli et sexy à la fois, après tout, nous allions en boîte autant se faire belle pour l’occasion ! Je choisis alors une belle robe avec des fleurs et s’arrêtant vers le haut de mes cuisses. En chaussure, je choisis alors une perd de talon de couleur blanche. Pour ce qui est de mes cheveux je décida de les laisser lâché tout en les frisant un petit un peu vers le bas. Maquillé avec du rouge à lèvre de couleur plutôt rouge et du noir pour faire ressortir mes yeux.

Enfin prête je pris mon sac à main et fila vers le lieu de rendez-vous. Comme prévu je les voyais devant la boîte de nuit, heureuse de les revoir mon pas s’accéléra et mes bras s’agitèrent en signe de bonsoir. Ils étaient cinq, je revis alors une amie à moi ainsi que deux de mes potes, avec eux, il y avait deux autres jeunes hommes que je ne connaissais pas, ils nous présentèrent. J’étais vraiment ravis de les revoir et de savoir que tout allait pour le mieux de leur côté. A mon tour je leur racontais comment était l’université où j’avais été adhéré, les amis et les moments que j’avais passés là bas. Tant de chose à dire.

Enfin, nous rentrâmes dans la boite de nuit, gentil comme ils sont, mes amis avait décidé de payer l’entrée des filles. Nous étions contente toutes les deux.

La boîte était rempli, il y faisait chaud et l’ambiance en été des meilleures. Avec nos ticket, mon amie et mon allions chercher de quoi se rafraichir, elle choisit un wiski et moi je demandai de la bière. Je ne supportais pas très bien l’alcool, c’est pourquoi je décidai de ne pas trop en boire, en souvenir à une soirée que j’avais auparavant.

Collé les uns contres les autres nous dansions et nous amusions, un peu plus tard dans la soirée, les deux garçons qui accompagnaient mes amis décidèrent de partir, nous n’étions plus que quatre. En direction vers le bar, alors que je papoter tranquillement avec eux, quelqu’un trébucha et renversa son verre sur ma robe, surprise, ma bouche s’ouvrit en grand et je dis assez fort pour que la personne m’entende :

« Bordel, mais faites attention ! »

En fasse de moi se trouvait Hye Su, je n’y croyais pas, moi qui comptais passer une soirée tranquille avec mes amis, voilà que je la rencontrais, elle. Après un cours instant d’immobilisation, j’allai avec la plus grande hâte aux toilettes. Je voyais dans cette glace un désastre, ma robe était trempe, heureusement, ce liquide n’était pas trop voyant, seulement, je me sentais horriblement mal dans cette état. J’essayais d’arranger tout ça en attrapant des mouchoirs et essaya d’éponger tout ça, une instant plus tard, je sentis mon portable vibrer, mes amis devait rentrer chez eux, énervé par ce qui venait de ce passer je leur dit qu’ils pouvaient rentrer chez eux, que je me débrouillerais seule.

Lorsque j’eue enfin terminé d’essorer ma robe et de me refaire une beauté, je sortis de ces toilettes qui sentais la cigarette et la pourriture. Juste au moment d’ouvrir la porte, je la revis elle, je passai le plus rapidement possible à côté d’elle.

J’alla me chercher un nouveau verre d’alcool et resta assise près du bar, seule, réfléchissant à tout ce qui me tracassait, tout ce que je voulais évacuer…










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.teentop-france.com/
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trop bu    Dim 7 Aoû - 11:44

Je frémis de rage. Comment osait-elle m'ignorer ? Non, mais je ne sais pas ! On est tout de même dans la même résidence, elle pourrait dire bonjour. Okay, j'avoue que je lui avais quand même renverser mon verre dessus mais … mais quand même !! Sortie des toilettes, je m'élançais sur la piste de danse, ne prêtant aucune attention à tous les gens qui m'entouraient, même à ceux qui essayaient de me peloter, que je repoussais juste mollement. J'avais trop bu, à ce stade là c'était clair, et mes idées ne l'étaient par contre pas du tout. J'avais l'impression que toutes les lumières de la boites étaient des formes floues aux contours indistincts qui se rapprochaient, rapprochaient … Je devais fuir, et la seule issue que je voyais était le bar. La seule option que je pensais avoir était de prendre un nouveau verre et je m'effondrais sur une chaise de bar. Ne voyant pas qui j'avais à côté de moi, je posais juste ma tête sur son épaule en disant que je l'aimais, alors que je ne savais même pas de qui il s'agissait ( à mon grand malheur, la personne en question elle, était tout à fait en état de me reconnaître. Je sentais qu'on essayait de me repousser mais je tenais bon sur l'épaule du porte-Hyesu. Tant pis pour la personne !!

Sauf qu'au même moment, une main forte se posa sur mon bras, et je crus reconnaître la forme d'un vigile parmi toutes ses lumières. Il me dit que moi et mon amie devions partir car j'étais complètement saoul, et que je risquais de faire du tapage. J'entendis les supplications de l'autre personne qui disait ne pas être mon amie. Oh ! Mais si ! C'est mon amie !! On a passer au moins trois minutes ensemble, on se connaissait bien !! Sauf que rien n'y fit, nous nous retrouvâmes bientôt toutes deux dehors, la deuxième personne pestant fortement. Je me retournais pour lui proposer d'aller nous coucher quand je reconnus Yung Soon. Je fis une petite moue, puis je me jetais à moitié dans ses bras ( quand je dis à moitié, c'est que je me ratais, et qu'au lieu de l'attraper par les épaules, je l'attrapais par les genoux ) en sanglotant.


"Oooouuuh, Sooniiiiiie, pardooooon."

Depuis quand je l'appelais comme ça ? Depuis ton cinquième verre, annonça une voix dans ma tête. Je la maudis puis me mis à pleurer vraiment, en me frottant contre ses jambes. J'étais lourde, mais je ne m'en rendait même pas compte tellement j'étais bourrée, et j'avais gâché ma soirée, presque autant que la sienne. Elle n'allait plus jamais me parler après ça. Surtout qu'au même moment, je m'écartais brusquement et vomis quelques mètres plus loin. Heureusement que ce ne fut pas sur elle, sinon j'étais une femme morte. Je m'assis un peu plus loin sur le sol et me remis à pleurer. Tant pis si les gens pensaient que j'étais folle. Je me frottais les yeux mais ça ne voulait pas s'arrêter.





Revenir en haut Aller en bas
Novice
avatar


Kim Yung Soon


○ Messages : 688
○ Level pass : 109
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trop bu    Sam 29 Oct - 16:10

    Assise près du bar, un verre à la main, je sirotais tranquillement le liquide qui s'y trouvait, je commençais à être épuisé, mais en même temps je me sentais en pleine forme, un sensation vraiment étrange... Alors que je repensais à ce qui venait de se passer précédemment, j'eus envie de partir en courant, et c'est ce que j'étais sur le point de faire lorsque quelqu'un se posa sur moi. C'était Hye Su, je cru vouloir la tuer sur le moment, comment osait-elle encore venir me voir et me toucher après ce qu'elle m'avait fait, j'essayais en vain de la faire partir, mais elle restait collé à mon bras. Un vigile vint nous et nous dit de partir, prétendant que nous étions amies...

    « Mais je ne la connais pas ! Pourquoi vous me jetez à moi aussi ! »

    Il ne m'avait surement pas écouté car je me retrouva bien vite dehors. Je ne devais sans doute ressembler à rien, je me tenais debout, les genoux replié l’un vers l’autre et mes cheveux éparpillé sur mon visage et sans doute horriblement coiffé. Soudain, je le revis elle. Elle se mit à avancer vers moi, je cru vouloir l’étrangler sur le moment quand elle tomba et s’accrocha à mes genoux. Je ne tenais plus en équilibre et tomba, elle pleurait… Soudain, elle courut de l’autre côté pour régurgiter. S’en était trop ! Je me releva, rattrapa une nouvelle fois mes affaires, puis alla vers elle.

    « Lèves toi, on rentre à la résidence, lui dis-je d’un ton sec. »

    N’écoutant guère ce que je disais je la pris par le bras la souleva, lui pris le poignet et l’emmena jusqu’à la résidence, elle marmonnait des choses, ou que sais-je, je ne l’écoutais pas.

    Arrivé à la résidence, je cherchais mes clés, elles étaient au fond du sac. Ce n’était vraiment pas ma soirée… Ce n’était certainement pas la sienne non plus… Elle faisait peine à voir. Je soupira, puis ouvris la porte. J’allai déposer mes affaires le plus près possible, puis vint la retrouver à l’entrée. Passant, ma mains sur sa taille, et son bras sur mon cou, je la leva et la traina jusque dans sa chambre, je la posa sur son lit, lui enleva ses chaussures, puis la mis correctement afin qu’elle puisse à présent dormir. Je la regardais, elle avait vraiment beaucoup bu…
    J’amena ses affaires dans sa chambre puis ferma doucement la porte afin de ne pas réveiller les autres habitants de la résidences.

    Enfin dans ma chambre, je me démaquilla, les affaires que j’avais laissé quelques heures auparavant sur mon lit puis, alla chercher dans mon placard un T-Shirt et un pantalon pour la nuit. Je me changea, attachant mes cheveux en tresse, puis alla me coucher.
    Dans mon lit j’attendais patiemment que le sommeil me prenne. Seulement, j’étais bien réveillé à présent. Je tournais et retournais sur moi-même, puis je décida de ma lever et d’aller dans la salle de bain pour me passer un coup d’eau sur le visage. Cela faisait du bien et remettait mes idées au clair, je regardais mon visage dans le miroir, puis les souvenirs de mon frère revint… Je caressais ma joue comme il me le faisait lorsque je pleurais. Il me manquait tant… Un mal de tête me prit, j’avais sans doute trop bu et la tête m’en tournais. J’ouvris la petite porte du placard réservé aux médicaments et pris un caché.
    A présent, j’étais assise par terre, attendant que quelque chose se passe, quand soudain j’entendis un gros bruit. Je me leva rapidement. Apparemment ça n’avait réveillé personne. Puis instinctivement j’alla voir dans la chambre de Hye Su. Elle était par terre. Je soupira, elle m’avait fait une peur bleue ! Une nouvelle fois je du la remettre sur son lit, elle avait l’air d’avoir un sommeil agité. Une fois que je l’eus remis dans son lit, je retourna dans ma chambre attendant que le marchant de sable vienne m’emmener jusque dans les bras de Morphée. Il était tard pourtant j’avais un drôle de pressentiment.

[HRP: Si tu veux continuer le RP, tu peux le continuer dans la résidence =3 Et vraiment un gros désolé pour le temps que j'ai mis à écrire ça uu]









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.teentop-france.com/


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je crois que j'ai trop bu    






Revenir en haut Aller en bas
 

Je crois que j'ai trop bu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» C'est prouvé, travailler trop nuit gravement à la santé
» nuit trop courtes
» Problème de chocolat trop liquide.
» Texte trop petit dans les arbres
» Trop d'échinacée ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Absolute Heartbeat :: 
 :: Divertissements. :: Boites de nuit.
-
Sauter vers: