AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Ahn Tae Hyen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Invité





MessageSujet: Ahn Tae Hyen    Mer 13 Avr - 16:02


Ahn Tae Hyen
C'est un miracle de pouvoir être en vie, mais dans mon cas... Je me le demande parfois... ♥
feat Yu Ha min

Let's Play

Identity

Âge : 19 ans
Sexe : M

Sexualité : Asexuel [ Homosexuel refoulé]
Situation : Célibataire

Training

Année d'Étude : 2ieme année
Spécialité : Danse.


Story

caractère •
Je suis quelqu'un d'assez discret, qu'on ne remarque pas facilement. On pourrait facilement, me mettre dans un coin et ne pas me récupérer par la suite. Mais ce n'est pas parce que je suis dans mon coin, que je ne remarque pas ce qui se passe. J'observe beaucoup, je me fais silencieux, mais je suis redoutable. Peut - être que de cette façon, oui, je suis à craindre. C'est d'ailleurs grâce à ça, que je sais quelque fois, déterminer le caractère des gens, avant même de leurs parlers. Je suis aussi imprévisible que mes rêves. On ne sait jamais réellement a quoi je pense, ni ce que je risque de faire, dans les secondes qui suivent. On pourrait croire aussi, que je ne fais que m'ennuyer, dans un sens, c'est vrai. Je n'ai pas tort. Parlons aussi de mes défauts, qui, dont un, semble primordial, à savoir. Je suis aussi têtu qu'une mule, ou qu'une fille dans certains cas. Je ne supporte pas avoir tort, je veux avoir toujours raison, et quand je m'obstine ... je gagne souvent, ou alors comme je suis aussi rancunier qu'une fille qui aime le maquillage... bah, je risque de ne pas le pardonner pour un long mois voir plus. Je suis déjà sortit avec plusieurs filles, comme j'en fais craquer aussi quelque unes...Mais en ce moment, pour tout vous avouer, j’éprouve quelque chose d’étrange envers un garçon assez étrange… Je suis aussi très calme, je ne m’emporte que très rarement, et quand c’est le cas, mieux ne vaut pas rester dans le coin. Quand je veux quelque chose, je suis prêt à faire des pieds et des mains pour l’obtenir. Quitte à duper les personnes environnantes. Et puis, j'ai toujours ce que je veux, en fait. J'aime sourire d’une façon onctueusement délicieuse, surtout que personne ne sait résister à ma bouille d'ange, pas vrai ? Comme tout être humain, j'ai mes propres déceptions, mes moments de dépressions, mes crises de larmes, en gros, mes faiblesses. Quand je pleure, quand je déprime, ce n'est pas pour quelques minutes, mais bien pour un, voir, à deux mois, si pas trois maximum...

Histoire •
Depuis que j’ai conscience de ma vie, que je ressens les choses de la même manière que les gens qui m’entourent. Je me demandais si c’était normal de ne rien ressentir, d’être un immense puits sans fond, sans sentiments. D’être un in-sentimental à peine mit au monde. Je ne vais pas raconter mes cinq premières années de ma vie parce que vraiment personne ne se souvienne de cette période de vie, c’est vrai. On me raconter des fois comment j’étais, qu’est ce que j’ai fais et tout le baratin qui va avec. Le jour de la rentrée scolaire, qui était sans nulle doute, assez proche bien que je n’avais que cinq ans, déjà l’âge obligatoire était de 6 ans, sauf si tu as un parents ou un proche qui est dans le domaine de l’enseignement pour qu’il te fasse rentré a cinq ans, bah, à cette âge là, on vous fais savoir que la vie… c’est du piston, mais bref, je ne vais entré dans la politique de mon pays qui a toujours étais pourrie et elle le restera toujours. Donc, moi, j’ai connu les classes d’écoliers à 5 ans mais pas grâce a un parent dans l’académie ou autre chose mais c’était juste parce que j’avais un frère (de cœur, un garçon que je considérais vraiment comme mon frère, pareil pour mon père, il l’aimait comme un fils…son propre fils) qui était plus âgé que moi et qui découvrait les classes pour la première fois aussi. Je ne voulais pas m’en séparer de lui, je le suivais partout ou il allait pour faire plaisir à mon père. Mon père, lui, est allez parler au directeur en lui expliquant mon cas, lui expliquant que je ne voulais pas me séparer de mon idole… mon Ji Hoon. On pouvait même nous prendre pour un couple… inséparables, toujours à dormir ensemble, se faire des câlins… bref, commencer notre début de vies, à deux… Ce directeur disait à mon père… ce que j’avais pu écouter, espionner à travers la porte. Je savais que mon cœur se briserait une fois de plus, ce jour – là. Qu’on tenterait de m’assassiner encore une fois…C’est ainsi que le directeur avouait à mon percepteur. Celui qui était pour moi, mon créateur.

- « Je le laisse commencer sa scolarité avec Ji Hoon. Je lui laisse 3 jours maximum, et vous verrez qu’il ne voudra même plus revenir. »

Et c’est ce que mon père avait fait. Il m’avait mit à l’école maternelle avec mon grand frère. Les trois jours où je m’y suis rendu, j’y étais allé avec lui, ne le lâchant jamais. Et pour vous dire, j’ai plutôt bien aimé les cours qu’on m’enseignait. C’est ainsi que la maîtresse découvrit que j’avais un Q.I. beaucoup plus élevé que les autres élèves, mais comme je n’étais pas un élève inscrit, elle s’était rendu dans le bureau du directeur pour me faire intégrer à la classe. Et par chance, son souhait fut exhaussé.

[…]

Les trois ans qui avaient suivit, je finissais toujours premier de la classe. Me faisant traiter d’intello et montrer du doigt par les autres. Je n’avais pas d’amis, parce que pour moi, les études comptaient énormément plus que l’amitié. Comme la danse par exemple. C’était mon passe temps favori, après l’école. J’étais toujours occupé à danser jusqu'à que mon père venait me chercher. Mais un jour, vers mes 8, voir 9 ans. J’avais eu la bêtise de rester seul devant l’école à attendre mon père. Ho, imaginez – vous, mon grand – frère (je l’appelle ainsi, c’est plus facile ♥) et sa troupe d’amis empotés qui posaient leurs regards pervers sur moi. Lui, il me regardait d’un air sale, méchant. Parce qu’il était jaloux de moi et de mon intelligence. C’est alors qu’il brisait mon cœur, en laissant les autres garçons me faire du mal, me traitant d’abord des pires insultes que jamais je ne souhaiterais les dire à d’autres personnes. Puis, ils me traînaient sur le sol jusque dans les toilettes des filles. Puis, ils me frappaient, me bousculant férocement contre les murs, lorsque ma tête cognait contre l’évier qui rebondissait ensuite sur le sol fait de carrelages. Je pleurais silencieusement pendant qu’une remontée de sang, remontait à l’intérieur de ma gorge avant de venir s’écouler le long du coin de mes lèvres. Ma tête me faisait mal et mon arcade était écorchée à vif. Je haïssais mon modèle, en le considérant… à présent comme une pourriture. Un être abject qui mérite amplement que je l’étripe de mes mains ou tout simplement, que je le tue. Même si je pleurais silencieusement pendant que ces salopards profitaient de me retirer ma virginité…Pendant qu’également, ils en profitaient pour me retirer le peu d’humanité qui restait en moi. C’est comme ça que je suis mort. Non, pas physiquement. Juste moralement, psychiquement… juste à l’intérieur de moi – même. Je ne parlais plus, mangeais moins, évitant mon frère au risque d’abattre mon poing dans sa figure. J’étais violent avec ma famille et le voisinage. Mon statut de bon élève virait à mauvais garçons. Le moment le plus tragique, c’est lorsque j’aperçus que mon père, lui aussi, c’était un monstre et qu’il avait comploté avec Satan pour me faire subir bien pire que mon frère. Je l’entendais la nuit, aller sous l’escalier dans le placard, prendre plusieurs bouteilles de vins et des cannettes de bières pour toutes se les boire sans rien partager avec maman. A cette époque, j’avais 10 ans, lui, il n’en avait que 30. Pendant 4 ans encore, je subissais le même calvaire que cendrillon, mais en plus pire encore. Maman est morte par étouffement, mon père l’avait assassinée avec un coussin dans la chambre, faisant croire que ses gémissements n’étaient qu’un jeu d’adulte, mais je savais qu’il mentait. Cette chambre sentait l’eau salée… l’odeur des larmes de maman, il l’avait violée à plusieurs reprises tandis que moi, au début, je les croyais fou amoureux l’un de l’autre. Le sale menteur. Il avait juste abusé d’elle comme le fait Ji Hoon avec moi…Mon corps pleurait mais moi… je ne bronchais pas, je ne sanglotais même plus pour mon âge. Mon père m’accusait encore, disant que c’était de ma faute… Il me punissait comme à chaque fois, en abusant de moi soudainement et rapidement, pour ensuite me laisser à mon frère, qui lui aussi, ne se gênait pas pour prendre exemple sur lui. Si seulement je le pouvais, j’aurais pu les tuer tout les deux, mais mon corps ne bougeait plus, telle une marionnette. J’étais devenu leurs distraction préférer, ils s’évertuaient ensemble à me faire gémir ou crier de douleur le premier. Mais rien à faire, je n’ouvrais plus les lèvres… je ne pleurais même plus et ca les rendait fou de rage. Et lorsque mon frère m’apercevait en train de danser, il ne se gênait pas pour aller le dire à mon père… bousillant une fois de plus mes journées.

[...]

Puis, un jour, quand je suis revenu de l’école, ce jour – la, mon père étais dans sa chambre, il dormait, j’étais content sur le moment, le croyant mort. …Mais lorsque l’odeur du vin me frappait au nez, je suis aussitôt …ressortit en courant. J’étais trop déçu. Quand je repense a ma mère, la pauvre, elle a toujours essayé de me préserver, de me sauver de ses monstres. Aujourd’hui, j’en suis énormément touché de son geste. Un soir, en pleine nuit, dans les rues de la ville…Que voulez-vous que je dise, j’ai commencé à boire, moi aussi, pour essayer de comprendre mon père, pourquoi suis ce qu’il faisait tout cela ? Je n’avais rien compris, j’ai fumé des substances illicites pour aggraver mon cas, et j’ai même finit par offrir mon corps au plus offrant. Une vrai… chienne en manque, m’a – t – on déjà dit, une fois… Et ce fut comme ca jusqu'à l’année de mes 17 – 18 ans…Lorsque j’ai rencontré une fille…Lee Jin Ah, (l’une des plus belles filles de l’école avant cette académie). Je ne sais pas ce qui sait vraiment passé mais depuis notre premiers regards. Je l’ai aimé. Ce fut le cas pendant toute une année entière… et même si aujourd’hui, nous sommes séparés, elle restera la seule fille, la seule personne qui a pu arracher mon cœur de mon corps, comme l’avait dit ma mère, quand elle avait rencontré mon père. On a passé une année de rêve, nous étions presque tout le temps ensemble. Cet été là, directement après mes études… cela a été le pire d’entre eux. Ma copine a décider qu’on devait rompre, je ne savais même pas pourquoi, je l’ai même obligé a me révéler les raisons du pourquoi et du comment ça se faisait qu’elle me larguait, mais elle ne voulait même plus me parler. C’est une de ses amies qui est venu me dire que je ne la méritais pas, que les propos que j’ai dis sur elle, et les histoires que je raconte a mes amis l’avait gravement touché et abattue aussi….D’après ses propos, j’avais été dire que c’était qu’une catin, et tout le blablatage inutile qui allait avec. J’ai finit par la haïr, malgré moi, elle aussi. Pour moi, le monde n’est qu’un tissu de mensonge. Qu’un blasphème profond. J’avais bien envie de dire a tout ses inconnus d’aller se faire foutre bien profondément, sans même que je n’impose ma marque. Oh bien sur que j’avais beaucoup des envies de meurtres, mais entre avoir le cran et le courage de le faire… ou n’être qu’un pantin qui se foutait délibérément de la vie des autres, je préférais largement la deuxième option…J’ai bien fini par tirer un trait sur elle et je me suis remis à aimer la danse plus que jamais. Bloquant ainsi mon cœur a toutes personnes qui osaient me déclarer leurs flammes. C’était également devenu ma seule raison de vivre… Moi, qui, précédemment, ne désirais que mourir. Mais j’étais trop lâche pour vouloir me suicider… Et c’est ce que je fis. Je séchais toujours les cours pour danser. Oublier ce que j’étais et ce que je suis pour danser toujours autant, parfois même, sans relâche et sans prendre de pause. C’est a partir de ce jour la, que ma vie à changer. Mon professeur de sport m’a découvert dans la salle, voulant ranger des balles de baskets dans l’armoire. Il m’avait aperçu. Surpris par mon talent, il me recommandait de m’inscrire à cette académie d’art dont tous les élèves parlaient. Mais je ne disais rien, je ne bougeais pas. Je refusais de prendre les devants et de parler également. Inquiet pour moi, il le fit à ma place. Me recommandant auprès d’un professeur de cette académie... Lui disant même que j’avais un potentiel beaucoup plus énorme que cette école – ci, et que je devais vraiment me retrouver la – bas, que j’y serais sans doute … beaucoup plus a ma place. Dans un sens, il n’avait pas vraiment tord.

[…]

Je me suis réveillé à l’hôpital, ce matin. Je venais de faire un malaise. D’après le médecin qui m’était attitré, j’avais fais trop d’effort avec un ventre vide et j’avais un manque … de sucre assez important. Je devais manger plus… Parce qu’à continuer comme ca, j’allais surement devenir anorexique. Il m’apportait de quoi me nourrir, afin que je reprenne des forces. Pour ensuite comprendre quel jour on est. Le jour de mes 18 ans… c’était mon anniversaire… Et quel cadeau d’avoir un mal de crâne démesuré, n’est – ce pas ? En plus d’avoir tous ceux que je détestais à mon chevet. Mon grand frère, mon père et même mon ex – copine. Je ne disais rien, pas un mot. L’autre ex – idole qui m’annonçait qu’il s’était fiancé avec elle. Jin Ah. C’était donc ça, sa raison. Se foutre de ma gueule en couchant avec ce monstre. Qu’elle attrape le sida où je ne sais pas, même la leucémie, qu’elle crève en faite, histoire qu’on rigole, pensais-je dans ma tête…Alors que mon père me faisait la morale. M’interdisant de me rendre à l’académie …Je ne le regardais même pas, mangeant simplement ce que le médecin m’avait donné. Pour ensuite me recoucher sans rien dire. D’exaspération, mon « stupide frère et ma … chose d’ex – copine » sont sortit de la pièce, rentrant a la maison. Alors que mon père, lui, pestait les plombs, une fois de plus. Sans m’en rendre compte, j’avais appuyé sur le bouton d’urgence, le médecin arrivait au moment ou mon père allait abattre mon plateau repas vide sur moi. Il appelait la sécurité de l’hôpital, arrêtant mon père… cette fois – ci, tandis qu’on m’examinait à nouveau. Il découvrait mes marques, me demandant comment j’avais pu faire ca… avant de comprendre que jamais je ne parlerais … vu l’état dans lequel ces trois êtres m’avaient mis. Mon père fut jeté en prison. Quand a mon frère, tant qu’il se trouve loin de moi avec elle… ca me permettait de vivre un peu mieux qu’avant. Quand j’ai pu sortir de l’hôpital, je suis passé à la maison pour la dernière fois. Allant chercher l’ensemble de mes affaires avec mon prof de sport… un ami ? Peut – être… bien que j’ai du mal à accepter les gens comme tels. Attrapant le maximum d’affaires possibles pendant que mon frère et sa fiancée étaient parties. Je refusais de les voir encore une fois. On eu le temps de tout installer dans le coffre de sa jeep. Mais malheureusement, mon frère arrivait au moment ou je voulais grimper dans le véhicule. Il m’attrapait par le bras, prêt à m’en claquer une comme mon père voulait le faire a l’hôpital. Choquée, sa fiancée s’énervait contre lui, et mon prof de sport s’y emmêlait aussi. Une fois de plus, les policiers débarquaient et JiHoon se retrouvait en garde avec sa copine. Alors que moi, après avoir fait une déposition et une plainte contre lui, grâce à l’aide de mon professeur, j’étais enfin en route pour me rendre ici. A l’académie dans laquelle, il espérait que j’excellerais dans ma plus grande passion. Et je compte bien lui faire plaisir, car grâce a lui, il m’a permit de respirer a nouveau et de revivre aussi.

[…]

Ce n’est qu’un bout de toute ma vie … Je sais qu’en chant, je ne fais pas fureur car je refuse souvent d’ouvrir les lèvres. Mais quand il s’agit de danser, j’y mets du cœur… vraiment. Elle fait partie de moi depuis que je suis tout petit. C’est en partie pour ca que mon « grand – frère » ne m’a jamais apprécié. Je faisais « trop gay » pour lui. Parce que mes pas de danses ressemblaient plus à ceux d’une fille que d’un mec. Depuis ce jour, le « fameux jour », je ne fais que danser pour oublier ce qu’ils m’ont fait. Oublier ce qu’ils m’ont dit. Bien que je porte toujours certaines cicatrices, je fais de mon mieux pour mettre de côté ce que j’étais, préférant aller de l’avant. Il faut bien un but, après tout pour évoluer. Depuis, je vie ma seconde scolarité ici. Je vous laisse imaginez...comment je vis ma vie, désormais, sans les monstres qui hantent toujours, malgré tout, mon esprit. Bref... passons à un autre chapitre désormais. Le moment présent est bien plus important. Ne croyez – vous pas ?



And what about you ?

Dois - je vraiment me decrire une seconde fois x) ?
Mais par contre. J'ai juste repris l'une de mes fiches coups de coeurs, si ca ne derange pas =x ~

Scénario [ ]
Pass ♥

Icons © Keykette _ Mini Bann © Keykette







Dernière édition par Ahn Tae Hyen le Ven 15 Avr - 14:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Trainee
avatar


Suh Inah


○ Messages : 693
○ Level pass : 71
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Mer 13 Avr - 16:08

Bienvenue sur le forum & bon courage pour ta fiche o/







« Méfie-toi des souvenirs comme d'une montre arrêtée »

La vie serait impossible si l’on se souvenait, le tout est de choisir ce qu’on doit oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Mer 13 Avr - 16:09

Merci ^^. ~





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Mer 13 Avr - 16:23

Re-Bienvenue sur le forum ♥
Amuses-toi bien parmi nous et bonne chance pour ta fiche ♥





Revenir en haut Aller en bas
Novice
avatar


Kim Yung Soon


○ Messages : 688
○ Level pass : 109
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Mer 13 Avr - 16:41

Re-bienvenue o/ ♥
Courage pour ta fiche key(kette) *porte*









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.teentop-france.com/
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Mer 13 Avr - 16:56

Re-bienvenue et fighting pour ta fiche ♥





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Mer 13 Avr - 18:30

    Reuuuuh ! :3
    Fighting !





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Mer 13 Avr - 18:35

Merci ^O^ !

Fiche finit, normalement.
J'espere que le faite que j'ai repris une de mes fiches coups de coeurs, ne derange pas =x.
Et si possible, si il y a un detail qui ne va pas, qu'on me le dise egalement =x.
Merci d'avance =) ~






Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Jeu 14 Avr - 12:47

Omo il a une vie bien remplie ton personnage OO /sort

En ce qui concerne la fiche, il y aurait quelques points à éclaircir avant de pouvoir te pré-valider (et te valider par la suite) ~ :

• Je trouve que tu n'as pas assez développé la manière dont Tae Hyen a découvert et a développé son talent, ainsi que la raison de sa présence à KUA : tu en parles seulement à la fin, mais on ne sait pas pourquoi il s'est mis à la danse, pourquoi il a décidé de postuler à KUA etc ... Quelques fautes d'orthographe également (surtout les accords ...) mais on est jamais à l'abri donc je ne t'en veux pas ee /porte

• Et puis aussi, en ce qui concerne son travail comme serveur : les cours à l'université sont très exigeants ( et tu n'as pas besoin de payer d'ailleurs, c'est l'école qui s'occupe de tous les frais de scolarité, du moment que tu es accepté ~), donc ça n'a pas l'air d'être vraiment compatible à la vie d'étudiant ^^' ou bien Tae Hyen aime l'argent et veut en gagner plein donc il travaille en secret, mais dans ce cas-là, il sacrifie ses nuits ee au pire, si tu as déjà de l'argent, pas besoin de travailler.

Il me semble que j'ai fait le tour o/ juste ça à modifier et ça sera parfait ♥





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Jeu 14 Avr - 14:28

Histoire éditée =x.

J'espere que c'est bon, maintenant ^^"





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Jeu 14 Avr - 15:41

C'est mieux ♥
Fiche pré-validée ^.^ ~





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Ven 15 Avr - 10:28

J'ai juste une question a poser oo'.

Pourquoi j'ai une crois après le mot scenario. C'est un oublie ? ( Ça peut arriver)
ou j'ai oublier quelque chose, ou y a un détail qui cloche oo ?





Revenir en haut Aller en bas
Trainee
avatar


Suh Inah


○ Messages : 693
○ Level pass : 71
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Ven 15 Avr - 10:32

Non c'est un élément que j'ai ajouté au formulaire hier & donc mit en plus sur les fiches qui étaient pas validées encore ; c'est juste si c'est un scénario ou pas, rien de négatif =)







« Méfie-toi des souvenirs comme d'une montre arrêtée »

La vie serait impossible si l’on se souvenait, le tout est de choisir ce qu’on doit oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Ven 15 Avr - 10:36

Oh d'accord. Merci de m'éclairer ^^ ! ~





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Ven 15 Avr - 10:38

Bienvenue à toi *w* ♥





Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Ven 15 Avr - 10:59

Merci Shin ~ ♥





Revenir en haut Aller en bas
Trainee
avatar


Suh Inah


○ Messages : 693
○ Level pass : 71
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Ven 15 Avr - 13:21

Hop, j'allais valider ta fiche mais j'ai une remarque :
Citation :
Spécialité : Musique - Danse - théâtre - improvisation.
Il faut que tu en choisisse qu'une seule s'il te plait, pour savoir à quel groupe on t'ajoute ; merci d'avance =)







« Méfie-toi des souvenirs comme d'une montre arrêtée »

La vie serait impossible si l’on se souvenait, le tout est de choisir ce qu’on doit oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Ven 15 Avr - 14:02

C'est fait, je viens d'édité =).





Revenir en haut Aller en bas
Trainee
avatar


Suh Inah


○ Messages : 693
○ Level pass : 71
○ Discrétion : 0




~ More about you ♥
Situation amoureuse : :
Boite à pense bête :
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    Ven 15 Avr - 14:47

Merci ! Fiche validée ! ^^

Je t'invite à remplir les champs de ton profil & à compléter ton logbook ; oublie pas la carte étudiante pour choisir les cours que tu suivra Pense aussi à jeter un coup d'oeil du côté des résidences, tu peux soit rejoindre une habitation déjà créée soit en faire une nouvelle

Amuse toi bien sur le forum !







« Méfie-toi des souvenirs comme d'une montre arrêtée »

La vie serait impossible si l’on se souvenait, le tout est de choisir ce qu’on doit oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ahn Tae Hyen    






Revenir en haut Aller en bas
 

Ahn Tae Hyen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Absolute Heartbeat :: 
 :: Archives. :: Fiches de présentation.
-
Sauter vers: